Actualités

La médecine générale s’engage auprès de la MILDECA

11 juillet 2019

De la consommation au trouble de l’usage, du trouble de l’usage aux conduites addictives, la médecine générale s’engage auprès de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives avec la signature d’une convention bisannuelle.

Les médecins généralistes, et plus généralement les soins de santé primaires, sont en première ligne pour repérer les consommations de produits (dont tabac, alcool, cannabis, médicaments) et autres conduites à risques pour peu qu’ils les recherchent de manière un peu systématique. Ce repérage est la première étape pour repérer les troubles de l‘usage, qui peuvent devenir problématiques, voir mener à une réelle addiction. Ceci permet une intervention graduée :

  • Prévention et éducation
  • Intervention brève faite par le médecin lui-même
  • Adressage à un médecin addictologue, à une équipe, ou à une structure spécialisée

Principales actions communes

Production de fiches techniques, pratiques, pour rendre accessible et pédagogiques les démarche innovante en addictologie.

Participation du Collège au développement d’une culture commune avec les acteurs de l’addictologie en contribuant aux échanges des Matinales mensuelles organisées par la MILDECA.

Collaboration scientifique de la MILDECA
aux Régionales du Collège 2019/2020.

 

La Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives

Créée en 1982, la mission permanente de lutte contre la toxicomanie, devenue la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA), répond à la nécessité de coordonner une politique publique par nature interministérielle.

En effet, la politique publique de lutte contre les drogues et les conduites addictives couvre les domaines suivants :

  • recherche et observation ;
  • prévention ;
  • santé et insertion ;
  • application de la loi ;
  • lutte contre les trafics ;
  • coopération internationale.

Des missions et un champ de compétences étendus

Placée auprès du Premier ministre, la MILDECA anime et coordonne l’action du gouvernement en matière de lutte contre les drogues et les conduites addictives. Elle élabore à ce titre le plan gouvernemental et veille à sa mise en œuvre.

La compétence de coordination de la MILDECA s’étend à l’ensemble des addictions avec ou sans produit, et sur l’ensemble des domaines de la politique publique.

La MILDECA accompagne les partenaires publics, institutionnels et associatifs de la politique publique dans la mise en œuvre des orientations, en leur apportant un soutien méthodologique ou financier.

Au plan international, la MILDECA contribue, en lien étroit avec le Secrétariat général des affaires européennes et le ministère des Affaires étrangères, à l’élaboration des positions françaises en matière de lutte contre les drogues et les conduites addictives. Elle fait valoir à l’étranger l’approche globale et intégrée de la France.

Un réseau pour relayer les orientations sur le territoire national

Dans chaque préfecture, la MILDECA peut s’appuyer sur un chef de projet chargé de relayer son action. Le chef de projet élabore un programme pluriannuel et interministériel fixant les axes prioritaires à mettre en œuvre au regard des orientations du plan gouvernemental et du contexte local.


Textes fondateurs

Pour en savoir plus : https://www.drogues.gouv.fr/#

 

Dr Marie-Hélène Certain
Secrétaire Générale du CMG

Partager sur