La Télémédecine en médecine générale

La pratique de la télémédecine nécessite de la part des professionnels qui l’exercent des compétences adaptées pour répondre aux besoins et problématiques de santé auxquelles ils sont confrontés.


Concernant la médecine générale, les professionnels devront pouvoir avoir une démarche de premier recours en identifiant l’origine de la plainte afin de proposer une réponse adaptée avec une approche globale. Ils devront se soucier de la continuité des soins en s’informant des antécédents du patient, de l’histoire de sa ou ses plaintes, du suivi au-delà de l’épisode qui conduit à une téléconsultation. Ils devront pouvoir avoir recours à d’autres professionnels de santé en coordonnant les interventions. Enfin, lorsque la situation le justifie ils devront proposer des mesures de prévention et d’éducation sanitaire.


Le Collège de la Médecine Générale propose sa contribution pour préciser dans quelles conditions les médecins peuvent exercer leurs missions et mettre en œuvre les compétences nécessaires pour exercer la télémédecine en garantissant des soins de qualité, sans perte de chance pour le patient en l’absence de consultation présentielle.

 

Cette contribution aborde la téléconsultation avec des outils adaptés et sécurisés, mais il n’aborde pas la téléexpertise, ni la téléconsultation à l’aide d’outils connectés ou de cabines de téléconsultation.

 

Consulter la contribution du CMG

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Newsletter du CMG
Inscrivez-vous à la newsletter pour rester informé des dernières actualités du Collège de la Médecine Générale
Le CMG sur les réseaux sociaux