Santé mentale et médecine générale : pour un parcours de santé gradué et cohérent

Des situations courantes dans une pratique de médecine générale….     

  « Docteur, j’ai mal au ventre… mais j’ai aussi mal partout depuis que je ne dors plus à cause de mon travail…

Je me sens épuisée et je pleure quand arrive le lundi matin. Ma famille en a marre. »

 
« Ma femme me dit que si je continue à boire, elle part avec les enfants et demande la séparation. Si mon épouse me quitte, je suis foutu, j’ai besoin d’un traitement docteur ».

 

« Mon enfant est agité à l’école, je viens pour une ordonnance de séances d’orthophonie ».

« Je ne peux pas dormir, docteur, car le CMP a déplacé le rendez-vous avec mon psychiatre pour le renouvellement de mon Zyprexa… je devais lui montrer un bilan biologique où il y a beaucoup de chiffres en gras ».

La santé mentale concerne plus de 30 % des consultations de médecine générale, et envahit largement les pratiques des professionnels de soins de santé primaires. Cet état de fait est majoré par la pandémie actuelle. Ces problèmes concernent tous les âges, à un stade non encore caractérisé des troubles et mettent de fait en lien potentiel de nombreux acteurs du sanitaire, médicosocial et social.

Cette conjoncture appelle une analyse de situation et des réponses adaptées, d’abord immédiates puis à moyen et plus long terme.

 

Partager les expériences pour améliorer l’utilisation des ressources

Dans un contexte en tension, devant des situations par natures complexes, l’enjeu est d’optimiser l’utilisation des ressources humaines et structurelles, et d’apporter « le bon soin au bon moment pour la bonne personne ».

Les filières psychiatriques (et/ou thématiques) et autres dispositifs concernent les troubles caractérisés et/ou graves. Le médecin généraliste agit à toutes les étapes de la vie et à tous les stades de la santé mentale, depuis la prévention et le dépistage des troubles jusqu’aux soins parfois prolongés. En plus de l’intervention brève d’une consultation, le médecin généraliste a pour lui la diachronie du temps long et la connaissance des ressources du territoire, pour proposer un parcours de santé gradué et cohérent.

 

Porter une réflexion sur le rôle des organisations territoriales de proximité

Les CPTS, structures jeunes, en devenir, visent à donner un visage et une identité aux soins ambulatoires, en réunissant le monde libéral et les acteurs médicaux, médico-sociaux et sociaux d’un territoire bassin de vie, en lien avec les contrats locaux de santé et les communes.

Les PTSM formalisent et donnent une feuille de route pour ce travail multi-acteurs et multi-partenaires. Ils ne pourront se déployer sans la présence des soins de santé primaires à travers les CPTS notamment, tant les problématiques sont intriquées dans les champs bio psycho-social, dans une approche centrée sur le patient.

« La Santé mentale et la médecine générale »

Webinaire – Jeudi 30 septembre de 12h à 15h

A partir de situations professionnelles concrètes, les travaux auront lieu en présence

de professionnels des soins de santé primaires, de leurs représentants, et des institutions.

Programme et inscription : https://lecmg.fr/la-sante-mentale-et-la-medecine-generale/

Contacts presse : Marie-Hélène Certain (mh.certain@lecmg.fr) et Alice Perrain (perrain.alice@yahoo.fr)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Newsletter du CMG
Inscrivez-vous à la newsletter pour rester informé des dernières actualités du Collège de la Médecine Générale
Le CMG sur les réseaux sociaux